Vos Questions

Vous trouverez réponses aux questions les plus communes. si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter.
blank
La psychothérapie que peux t-on en attendre ?

Soulager la souffrance, être plus heureux, mieux se connaître, améliorer sa capacité d’aimer et de travailler, tout ça à la fois ?
Plutôt que de répondre à ces questions, il nous semble plus fécond de répondre en terme de changements que l’on peut en attendre.
Ces réponses se fondent sur notre expérience cliniques et le témoignage de nos patients. Le changement touche souvent à la perception que le patient a de lui-même, une meilleure acceptation de soi et une perception plus positive de soi. De plus par une meilleure connaissance de soi, il en a une vision plus réaliste. Enfin, sa relation aux autres en est améliorée, il est plus capable de nouer des relations plus authentiques et plus intimes.

Quel psy , psychanalyste, psychotherapeute, psychopraticien, psychologue, psychiatre ?

Le Psychanalyste
Il est soit psychologue ou psychiatre de formation ou a suivi un cursus bac+4 ou 5 en sciences humaines ou s’est réorienté plus tard au cours de sa vie professionnelle. Ce qui lui confère son titre c’est à la fois son propre cheminement thérapeutique ainsi qu’ un enseignement théorico-clinique de plusieurs années généralement de 4 à 7 ans dans des écoles d’enseignement libre, des instituts, sociétés de psychanalyse, ainsi que des démarches expérientielles. Le psychanalyste s’astreint à une supervision, tout au long de sa pratique professionnelle, lui permettant de relater à un autre psychanalyste superviseur sa façon d’écouter ce que lui livre son patient et expose l’écho de ce matériel sur son propre fonctionnement psychique. C’est aussi l’occasion de venir poser des hypothèses cliniques et d’y réfléchir conjointement avec le superviseur. Son affiliation à une société de psychanalyse a été précédé d’une accréditation par une commission d’agrément.

Le Psychothérapeute
Depuis le 9 août 2004, le titre de psychothérapeute est protégé par la loi qui précise que « L’usage du titre de psychothérapeute est réservé aux professionnels inscrits au registre national des psychothérapeutes ». Il garantit avant tout une niveau de formation en psychopathologie.

Le Psychopraticien
Suite au décret relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, l’ensemble des syndicats et fédérations représentatifs de la profession de psychothérapie (FF2P, AFFOP, SNPPsy, Psy’G, Psy en Mouvement) se sont entendus sur un nouveau nom de métier de psychopraticien assorti d’un qualificatif : « certifié » ou « relationnel ». Ce titre d’exercice de psychopraticien « certifié » ou « relationnel »  indique une formation en psychothérapie conforme aux normes de ces organismes. Ils figurent sur les annuaires des fédérations ou syndicats. Un psychopraticien peut être également psychologue et/ou psychanalyste.

Le psychopraticien relationnel répond aux cinq critères suivants :

  • Une psychothérapie relationnelle ou psychanalyse personnelle approfondie
  • Une formation théorique et pratique de haut niveau
  • Une supervision systématique de la pratique professionnelle
  • Le respect d’un code de déontologie
  • Une reconnaissance de la qualité professionnelle par des pairs.

Le Psychologue
Il est un chercheur en sciences humaines qui a étudié les comportements de façon objective et qui connaît les théories psychologiques. Parmi les psychologues, certains se spécialisent dans la psychologie clinique : le psychologue clinicien fait passer des tests, contribue au diagnostic des maladies mentales, assure des entretiens cliniques. Il travaille plutôt au sein d’une équipe soignante ou dans une institution d’éducation spécialisée. Un psychologue peut être également psychothérapeute et/ou psychanalyste.

Le Psychiatre
Le psychiatre est d’abord un médecin spécialisé en psychiatrie, préparé à traiter troubles mentaux tels que la schizophrénie, la maniaco-dépression, des psychoses de divers types, la dépression, etc. Il prescrit des médicaments agissant sur le symptôme (sur le psychisme et le comportement). Il est également à l’écoute de la personne et peut, suivant son choix et son orientation, proposer un travail de psychothérapie, mais tous ne sont pas formés à la psychothérapie ou à la psychanalyse.

Quel delai pour le premier entretien ?

Il est fréquent de pouvoir obtenir un rendez-vous dans un délai d’une semaine. Si vous souhaitez un horaire dans la soirée, le délai peut être un peu plus long

Comment se déroule le premier entretien ?

Lors de cette première rencontre, le thérapeute consulté vous demande ce qui vous motive à consulter. Il peut vous aider à préciser les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’aide.
Le thérapeute est souvent amené à vous poser des questions sur différents aspects de votre vie actuelle et passée. Il s’agit également pour lui de vous communiquer son cadre : durée des séances, fréquence, coût, type de séance. C’est aussi un moment où il est bienvenu de lui poser toutes les questions que vous souhaitez sur son cadre de travail.

Confidentialité

Le contenu des séances est strictement confidentiel et ne peut être divulgué sans votre consentement.

De quoi dépend l'efficacité d'une psychothérapie ?

Contrairement à certains traitements médicaux, l’efficacité d’une psychothérapie dépend d’une multitude de facteurs souvent intangibles.
En premier lieu cela dépend de vous, de votre motivation à changer, de vos attentes et de l’implication que vous allez manifester. Les résultats seront aussi reliés à la relation de confiance établie avec votre thérapeute. Enfin, les méthodes et les techniques spécialisées utilisées par votre thérapeute vont également contribuer à vous aider à changer et à soulager vos symptômes.

En combien de temps peut-on sentir les résultats ?

Il arrive assez souvent que des personnes ressentent une amélioration de leurs symptômes après quelques séances seulement.
La durée du traitement va dépendre, cependant, de la nature du problème que vous désirez résoudre.
Certains personnes vont aller en thérapie lors de situations de crise et de façon intermittente. D’autres vont se concentrer sur quelques symptômes bien circonscrits. Dans ces derniers cas, on peut arriver à des résultats satisfaisants en 2 à 6 mois de thérapie régulière.
Des symptômes de longue date et des problèmes de personnalité plus sérieux peuvent prendre jusqu’à plusieurs années de psychothérapie avant que l’on note des changements importants.

Y-a-t'il un engagement ?

Oui et non ! Une fois que le patient et son thérapeute se sont mis d’accord pour commencer une psychothérapie ou une psychanalyse il est évident que la régularité et la présence du patient aux séances permettront que cette démarche soit fructueuse et positive.
Cependant, aucun patient n’est tenu de terminer une psychothérapie ou une analyse qu’il a commencée et il peut décider de l’interrompre à tout moment. Il est fréquent que le thérapeute dans un souci de protection de son patient demande que la thérapie ou analyse ne prenne pas fin brusquement, une à quelques séances sont souvent requises pour clore le travail thérapeutique.

Quel est le coût d'une séance ?

Les honoraires sont souvent modulés en fonction du type d’entretien, de la durée, de la fréquence des séances et quelques fois en fonction de la situation familiale ou professionnelle de la personne. En moyenne, les honoraires pour un entretien de 50 minutes sont de 70 € à 100 €. sur la région parisienne. De façon générale, les honoraires sont payables à chaque visite.

Est-ce que les honoraires sont remboursés par l'Assurance maladie ?

Seuls les honoraires faisant l’objet d’une feuille de soin, délivrée par un médecin psychiatre peuvent faire l’objet d »une prise en charge par l’Assurance maladie.
Les consultations des psychologues peuvent être prises en charge par la sécurité sociale, à condition de se rendre dans un centre agréé par cette dernière (les centres médico-psychologiques ou CMP) et de bénéficier d’une prescription médicale, de ce fait votre mutuelle viendra en complément. Les consultations peuvent cependant être parfois remboursées par les mutuelles par un forfait annuel limité à quelques actes.

Fermer